En arrivant au Québec il y a trois ans, Sandrine Lassalle constate que les organismes d’intégration des immigrants s’adressent surtout aux non-francophones. Cette Française de 45 ans décide de créer l’AINAF, une OBNL qui fêtera son 1er anniversaire en mars prochain, et dont l’objectif est de briser l’isolement des francophones en recherche d’emplois.

« 40% des cadres supérieurs marocains repartent faute de travail », explique Sandrine Lassalle. L’entrepreneure a rencontré beaucoup d’immigrants francophones déprimés qui ne trouvent pas d’emploi faute de savoir ou et comment chercher.

Elle crée l’Aide à l’intégration des nouveaux arrivants francophones (AINAF), de manière informelle en juin 2016 avec une première rencontre qui réunit plus de 80 personnes, puis elle enregistre une OBNL plus formelle en mars dernier. 

Lire la suite